image42

Je ne crois pas que l'homme soit totalement bon ou fondamentalement mauvais. Je pense que l'essence meme de tout etre humain, est un juste equilibre entre le bien et le mal. Cet equilibre est si leger, si aleatoire, que la plupart du temps, on ne s'apercoit jamais du faible ecart qui nous separe du Mal. Et il suffit d'un souffle pour que l'on bascule dans ce trouble, dans cette partie animale qui sommeille en nous. Je dis animale, mais je devrais utiliser d'autres termes comme primale ou primitive, voire bestiale, plutot que ce mot animal. Car je ne pense pas que l'animal soit symboliquement l'incarnation du mal, malgré les siecles d'endoctrinement, principalement religieux, à ce sujet.