12 novembre 2006

Reflexion fin

Prendre conscience, c'est transformer le voile qui recouvre la lumière en miroir. Lao tseu
Posté par LOUPBLANC à 12:21 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

12 novembre 2006

Reflexion 4

Par mes ecrits, inconsciemment, je dessine les premices de ma propre analyse psychologique. J'ai conscience de la place de Loup dans ma vie actuelle, son "aura" debordant bien au delà du cadre du blog ou du monde virtuel du net. La plupart des gens que je cotoie desormais, m'appelle indifferemment par mon prénom ou par Loup. Cependant, je sais que dans ce dédoublement volontaire et accepté de ma personnalité, je reste moi-même. Bien loin de l'univers de l'artiste, Loup me sert sans doute plus à synthetiser... [Lire la suite]
Posté par LOUPBLANC à 09:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
12 novembre 2006

Reflexion 3

L'écriture et l'art en general, permettent de materialiser l'espace d'un instant, notre nature incomplete ou notre propension à nous dédoubler. Un ecrivain saura mieux que quiconque decrire les émotions d'autrui, à mesure qu'il s'y identifiera. De meme, un peintre exorcisera t'il ses démons enfouis à travers ses peintures. L'artiste connait ainsi les effets de sa double nature. Il y trouve au delà de son inspiration, sa reussite et son epanouissement.
Posté par LOUPBLANC à 09:28 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
12 novembre 2006

Reflexion 2

Cette dualité restera le plus souvent imperceptible, ou s'exprimera dans un environnement sain et raisonnable, mais parfois aussi, dans une pathologie schizophreine. La différence se fera alors dans la prise de conscience de cet antagonisme endogène par l'individu. Il est important de conserver à l'esprit que, dans le Bien ou le Mal, dans nos actes et nos pensées, nous ne sommes qu'un etre et restons les seuls maitres de nos choix.
Posté par LOUPBLANC à 09:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 novembre 2006

Reflexion 1

Certains preceptes religieux font état de la nature intrinsequement incomplete de l'homme. On evoque alors diverses quêtes spirituelles initiatiques visant à recouvrer l'intégralité de l'etre. D'autres croyances caressent l'idée de la dualité manicheenne de l'homme, oscillant perpetuellement entre le Bien et le Mal. La sagesse commence donc par la prise de conscience de notre imperfection fondamentale, et dans cet inevitable consentement.
Posté par LOUPBLANC à 08:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
11 novembre 2006

Introduction à Reflexion

La sagesse ne peut etre acquise qu'à la condition d'accepter les effets de notre double nature. LOUPBLANC"Lupus ergo sum, dum ero"
Posté par LOUPBLANC à 19:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

03 novembre 2006

L'Adieu aux larmes fin

Les larmes prouvent l'affection, mais ne sont pas un remède. William Shakespeare
Posté par LOUPBLANC à 11:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 novembre 2006

L'Adieu aux larmes 3

L'Adieu aux larmes consiste alors à comprendre que le plus dramatique revers de la vie ne peut etre, ni expliqué, ni récusé. L'acceptation même de ce malheur est parfois, douloureusement impossible. Mais s'il ne peut être compris ou accepté, du moins il doit être assimilé comme un élément extrinsèque ou exogène, propre à batir la quintescence de tout individu. Loin du fatalisme abscons, cet adieu tend à prouver que malgré tout, la vie reste le choix fondamental.
Posté par LOUPBLANC à 11:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 novembre 2006

L'Adieu aux larmes 2

Dans cette confrontation, nous choisissons soit de réagir et de faire face, avec une infaillible détermination qui n'a d'égal que la peine que nous ressentons, soit de nous résigner à subir notre sort et d'en accepter le lourd chatiment. C'est dans cette réaction que nous nous determinons en tant qu'être pensant et que nous définissons la nature exacte de notre existence.   
Posté par LOUPBLANC à 10:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 novembre 2006

L'Adieu aux larmes 1

Le vaisseau de la vie brave parfois les tempêtes les plus implacables et affronte les fortunes de mer les plus affligeantes. On s’en remet alors à Dieu, à une bonne étoile ou un ange gardien. La façon de réagir face à ces tourments, permet non seulement de discerner parmi ses amis, les authentiques des "apocryphes", mais aussi d’appréhender ce qui fait l’essence même de la vie et de s’y recouvrer. En nous plaçant face à nos périls les plus cruels, nous apprécions enfin ce que nous valons et ce que nous sommes capables... [Lire la suite]
Posté par LOUPBLANC à 10:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]