06 février 2008

Transition

Il y a deux tragédies dans la vie : l'une est de ne pas satisfaire son désir et l'autre de le satisfaire. Oscar Wilde
Posté par LOUPBLANC à 15:49 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

06 février 2008

Tourner la page fin

Je sais qu'il me faudra être patient, mais je suis conscient d'avoir tout mon temps.  La vengeance n'est pas pour moi, un acide qui me ronge de l'intérieur car je sais, avant tout, qu'un jour il y aura la place pour elle. Je sais que le temps aura fait son oeuvre et qu'il ne restera que l'essence même de mes rancoeurs, dépourvues des émotions colériques qui pourraient la perturber. Fi de la rage et de la violence, je sais alors que Nemesis parlera et que j'obtiendrais alors, au delà du repos de l'esprit, la satisfaction... [Lire la suite]
Posté par LOUPBLANC à 12:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 février 2008

Tourner la page 4

Il faut donc savoir être patient. Si le désir de vengeance est réel et non dicté par les émotions passionnelles de l'instant, ses motivations ne s'évanouiront pas et au contraire, elles se renforceront. J'entends, ici et là, dire que la vengeance détruit d'abord celui qui désire se venger. Cela n'est vrai que si, à terme, celui ci ne peut assouvir sa vengeance légitime. Mais s'il demeure intimement persuadé que le jour du chatiment est proche et surtout, s'il reste conscient que lui seul peut décider de ce jour, alors il n'en sera... [Lire la suite]
Posté par LOUPBLANC à 12:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 février 2008

Tourner la page 3

Attendre. La vengeance telle que je la définie, est comme un vin qui doit lentement atteindre sa maturité, pour liberer, le jour venu, la gamme complete de ses saveurs et de ses parfums. Trop tot, elle serait insipide ou tout au plus, legerement piquante. Trop tard, elle serait passée et liquoreuse. Une vengeance se nourrit autant de temps que de réflexion. Elle doit murir lentement. Un recul et une modération temporaire de nos émotions sont parfois nécessaires, pour avoir plus d'empire sur notre dessein final, qu'un acte déterminé... [Lire la suite]
Posté par LOUPBLANC à 12:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 février 2008

Tourner la page 2

Comme tout être humain, je me sens plus enclin à répondre à une agression par une réaction immédiate. Cependant, cette réponse serait dictée, non pas par une réflexion psychologique ou morale, mais par une brusque bouffée d'adrénaline, une résurgence latente de mes instincts primitifs. La colère en est sa plus fidèle illustration. Mais cette colère, par essence, n'a rien de réflechi, d'abouti. Elle ne repose sur aucune logique, si ce n'est l'attaque pure en tant que systeme de défense. La vengeance elle, se nourrit, avec le... [Lire la suite]
Posté par LOUPBLANC à 10:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 février 2008

Tourner la page 1

Dans "la voix de Nemesis", j'ai tenté une approche du thème de la vengeance en tant que réponse à un acte de trahison. Face à cette attaque sournoise et pernicieuse, je considérais tout à fait légitime, l'acte de vengeance comme un anathème sur l'autel expiatoire de la justice. La discussion s'est alors engagée avec certains d'entre vous, sur la différence entre la vengeance froide et différée et la réplique immédiate par la colère instinctive et "fulgurante". Le débat s'installa. Qui bene amat, bene... [Lire la suite]
Posté par LOUPBLANC à 10:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 février 2008

Tourner la page introduction

Il faut tourner la page,changer de paysage,le pied sur une berge,vierge...Claude Nougaro
Posté par LOUPBLANC à 09:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]