IMG_3985

En effet, l’histoire de chacun, la mémoire collective ou l’éducation différente reçue par chaque individu pervertira irrémédiablement notre façon d’appréhender les actes de nos semblables, tout comme les nôtres. Ainsi, un acte de Bien ou de Mal est une question d’occurrence et non de certitude. Nous jugeons sans doute trop facilement les actes d’autrui en tant qu’acte du Mal sans être aussi impartiaux ou objectifs pour nos actes propres.

« Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore. » (Apocalypse 22 .11)