IMG_4002

Le Machiavélisme aborde cette notion de Bien et de Mal, non de façon antinomique ou antagoniste, mais de façon corrélative voire complémentaire. S’il paraît établi que ce qui distingue l’homme de l’animal est la manière de régler un problème par la loi plutôt que par la force, pour Nicolas Machiavel la force est aussi utile que la loi afin de s’assurer un succès. Il est donc vraisemblablement admissible de considérer que l’usage du Mal ne peut être écarté, si l’on désire agir dans l’intérêt général ou pour s’assurer une victoire finale.

"Il faut estimer comme un bien le moindre mal." Nicolas Machiavel